Les finalistes du Prix Champlain 2018 sont dévoilés!

19 décembre 2017

LogoChamplain_Pantone7421

Logos 5 partenaires_horizontal_2018

Ottawa, le 19 décembre 2017 – C’est avec plaisir que les organismes partenaires du Prix littéraire Champlain dévoilent les trois finalistes qui ont été acclamés par le jury lors de ses délibérations tenues au cours des derniers jours.

Le Prix Champlain vise à souligner la vitalité et l’excellence de la littérature franco-canadienne. Créé en 1957, le Prix Champlain est doté d’une bourse en argent de 3 000 $ et d’une résidence de création d’une durée d’un mois, en juin 2018, à la Maison de la littérature, située au cœur du Vieux-Québec. Le Centre de la francophonie des Amériques inclura le titre lauréat dans ses Rendez-vous littéraires tandis qu’ICI Radio-Canada Première réalisera un livre audio avec le titre lauréat.

L’édition 2018 couronnera un ouvrage de catégorie « jeunesse » publié entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2017. Parmi les titres admissibles dans la catégorie « jeunesse » qui englobe l’ensemble des ouvrages destinés à un lectorat de moins de 18 ans, dont le roman, le théâtre, la poésie, le récit et l’album, trois œuvres se sont démarquées (classées ici par ordre alphabétique) : Histoire de galet de Marie Cadieux et illustré par François Dimberton (Bouton d’or Acadie), Ils sont… de Michel Thériault et illustré par Magali Ben (Bouton d’or Acadie), et Madame Adina d’Alain Cavenne (Éditions L’Interligne). Les membres du jury ont chaudement applaudi les trois œuvres finalistes qui ont habilement réussi, par leur qualité formelle et par leur traitement des thèmes et des sujets abordés, à apporter une contribution remarquable à la littérature jeunesse franco-canadienne.

Histoire de galet REFC

Histoire de galet de Marie Cadieux et illustré par François Dimberton (Bouton d’or Acadie)

Ce que le jury en dit : Le traitement délicat et sensible que l’auteure fait de la guerre se déploie sans manichéisme ni didactisme. Par conséquent, la fable n’en réussit que mieux à faire vibrer le cœur du lecteur. Ainsi, Histoire de galet transcende le groupe d’âge auquel il s’adresse en illustrant l’essence de l’être humain, c’est-à-dire l’indicible force passive qui alimente notre résilience et qui nous rend capables de compassion, comme Agnès qui, immuable, berce dans la mort les soldats qui gisent parmi les galets.

Ils sont... REFC

Ils sont… de Michel Thériault et illustré par Magali Ben (Bouton d’or Acadie) 

Ce que le jury en dit : Avec très peu de mots, l’auteur scrute l’horizon afin d’égayer au passage les tisserands du vent, ces oiseaux porteurs de messages, annonceurs de liberté.  Ils sont… c’est une histoire universelle pour les 0 à 99 ans.  Une symphonie généreusement orchestrée par le temps, un marteau-piqueur de tabous, un hymne à la vie que l’artiste en nous peut décoder : puisqu’aimer, c’est parfois porter en nous un secret, une parcelle de vérité.

Madame Adina REFC

Madame Adina d’Alain Cavenne (Éditions L’Interligne) 

Ce que le jury en dit : Le roman policier Madame Adina d’Alain Cavenne est habilement écrit et doté d’une trame narrative palpitante. L’attention du lecteur est captivée par l’enquête policière et le plaisir de lire est assuré. Le coup de maître de l’auteur est d’utiliser ce genre littéraire pour aborder un thème important du 20e siècle, soit la notion de communisme qui est expliqué de façon réaliste et intelligente aux jeunes lecteurs.

Le titre lauréat du Prix Champlain sera annoncé en janvier 2018. Une cérémonie de remise du Prix Champlain se tiendra dans la province de l’auteur.e gagnant.e. La date et le lieu exact de cet événement seront divulgués prochainement. Le Prix Champlain représente un symbole de l’excellence et de la vitalité de la littérature des communautés francophones et acadiennes du Canada. Depuis 1957, le Prix Champlain a couronné de grands auteurs des communautés francophones et acadiennes, dont Antonine Maillet, Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé et Herménégilde Chiasson. Le Prix Champlain, qui repose dorénavant sur un partenariat entre le Regroupement des éditeurs franco-canadiens, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, la Maison de la littérature, le Centre de la francophonie des Amériques, et Radio-Canada continue de reconnaître les œuvres qui renouvellent l’héritage littéraire franco-canadien et perpétuent sa vitalité.

 – 30 –

Renseignements :

Carolan Morin, responsable des communications
communications@refc.ca
1 888 320-8070 (sans frais au Canada) ou 613 562-4507 (poste 278)
www.refc.ca