À propos

Le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC)

Fondé en 1989 par de grands visionnaires complices, le Regroupement compte aujourd’hui quatorze membres dispersés à travers le continent, d’Est en Ouest entre Moncton, Tracadie-Sheila, Ottawa, Sudbury, Toronto, Winnipeg et Régina.

Le REFC a été créé dans le but de permettre aux éditeurs francophones actifs à l’extérieur du Québec de mener des actions concertées dans le domaine de la commercialisation, de la promotion, de la représentation et de la formation.

D’après la planification stratégique en vigueur pour la période 2019-2024, les activités du REFC s’organiseront donc suivant trois axes :

Axe 1 : Renforcer l’écosystème littéraire de la francophonie canadienne ;

Axe 2 : Déployer des outils de promotion et de développement de marchés ;

Axe 3 : Améliorer le positionnement et la visibilité de la littérature franco-canadienne.

Les membres

Les éditeurs franco-canadiens

Le REFC compte actuellement 16 membres, répartis entre le Nouveau-Brunswick (4), l’Ontario (8), le Manitoba (3) et la Saskatchewan (1).

La majorité de ces éditeurs sont des éditeurs de littérature générale, publiant dans une diversité de genres : romans et nouvelles, poésie, livres pour la jeunesse, contes, théâtre, essais, etc. Deux seulement sont davantage spécialisés, l’un en littérature-jeunesse, l’autre en poésie.

On compte aussi, à côté d’eux, trois éditeurs, dont les publications sont principalement orientées vers le marché scolaire ou sont conçues dans une perspective didactique (ex : alphabétisation, francisation).

Exception faite de deux éditeurs scolaires, qui ont un profil plus institutionnel, ces éditeurs sont pour la plupart des structures de petite taille, dont les effectifs excèdent rarement quelques employés. Leur production annuelle peut varier entre 5 et 25 titres, et leur chiffre annuel de ventes entre 10 000 $ et 150 000 $.

Les œuvres franco-canadiennes

Globalement, la production annuelle de ces éditeurs oscille entre 120 et 150 titres pour les livres de littérature générale; ce nombre augmente jusqu’à 200 titres si on y inclut les livres à caractère pédagogique. Leur chiffre d’affaires consolidé peut être estimé à près de 2 millions $, dont près de 40% (800 000 $) pour des livres de littérature générale.

Cette activité ne se mesure pas toutefois seulement en nombre mais aussi en qualité. Malgré son poids relativement minime dans l’industrie canadienne du livre (150 titres sur une production annuelle de plus de 5000 titres en langue française), l’édition franco-canadienne compte de plus en plus dans le paysage littéraire canadien, comme en témoigne l’obtention de prix littéraires majeurs tels les prix du Gouverneur général.

Plus largement, on peut dire aussi que les 16 éditeurs membres du Regroupement contribuent à l’édification d’une littérature qui n’existerait pas autrement – et qui apporte une pierre unique dans le paysage littéraire canadien.

Marc Haentjens, Emmanuelle Rigaud, Stéphane Cormier et Marie Cadieux

La structure

Les éditeurs membres représentent les fondations de l’organisme. Ces éditeurs se réunissent deux fois par année, lors de l’assemblée générale annuelle (juin) et lors de l’assemblée semi-annuelle (novembre), organisée traditionnellement en marge du Salon du livre de Montréal.

Les éditeurs élisent lors de l’AGA un Bureau de direction composé de quatre personnes, soit un.e président.e et un.e représentant.e des trois régions desservies par l’organisme (Atlantique, Ontario, Ouest) et assurant une représentation des trois grandes régions visées par l’organisme : l’Atlantique, l’Ontario et l’Ouest.

Pour l’année 2018-2019, ce Bureau est composé de :

Marie Cadieux

Présidente | directrice des Éditions Bouton d’or Acadie (Moncton, NB)

Stéphane Cormier

Vice-président | codirecteur général et directeur de la commercialisation des Éditions Prise de parole (Sudbury, ON)

Marc Haentjens

Trésorier | directeur général des Éditions David (Ottawa, ON)

Emmanuelle Rigaud

Secrétaire | directrice des Éditions du Blé (Saint-Boniface, MB)

Les activités du REFC sont coordonnées à partir d’Ottawa avec l’appui d’une équipe composée de :

Frédéric Brisson

Directeur général

Koultoumy Diallo

Chargée de projets

Mylène Viens

Responsable des communications

Hugo Thivierge

Agent de développement

 

Les réalisations

Au fil de ses années d’existence, le REFC a livré de nombreuses batailles afin de faire reconnaître la littérature des communautés francophones minoritaires du Canada. Il a aussi réussi un grand nombre de bons coups.