Yves Lafond

Yves Lafond vient du Québec, plus précisément de Mirabel. Il a douze ans lorsque sa famille se fait exproprier de la ferme laitière familiale à cause du projet de l’Aéroport international Montréal-Mirabel. Six ans plus tard, il part travailler dans l’Ouest, avec un cahier d’écriture offert par sa mère dans ses bagages dans lequel il tient son journal. Le vent le ramène dans l’Est où il devient père de famille et homme d’affaires. Depuis une dizaine d’années, Yves Lafond roule au volant de son camion sur la Dempster, au Yukon.

C’est sur la route qu’il trouve l’inspiration pour ses chroniques. En regardant autour de lui, et en lui aussi. À la lecture de ses textes, on réalise comment l’extérieur est en résonnance avec l’intérieur. Yves Lafond, c’est un rythme, un humour caustique parfois, un silence entre deux mots et un amour immense pour un territoire et les hommes qui le peuplent et l’habitent. Son écriture peut se faire rocailleuse ou fluide, comme la nature qui l’environne et qu’il nous donne à voir. Sans filtre.

Yves Lafond écrit des chroniques qui sont publiées dans « l’Aurore boréale », tient une page Facebook « NOMADE ARCTIQUE » suivie par plus de 2400 personnes, trucke par tous les temps et écrit toujours. Le boutte de la route est son premier recueil de chroniques, un voyage sur les routes du Yukon et aussi le cheminement d’un homme vers ce qu’il est.