Genre: Essai

Pages: 480

Date de parution: 1 septembre 2020

ISBN (Papier): 9782897501976

ISBN (ePub): 9782897501983

ISBN (PDF): 9782897501976

Code: MN-02

Ce n'était pas nous les sauvages

Partagez

Le choc entre les civilisations européennes et autochtones

Auteur.trice: Jean-François Cyr
Auteur.trice: Leonard Paul
Auteur.trice: Daniel N. Paul

Acheter ce livre

Écrit par Daniel N. Paul

Page couverture de Leonard Paul

Traduit par Jean-François Cyr

 

« [...] je ne peux m’empêcher de me demander si l’omission de révéler et d’enseigner les horreurs commises par les ancêtres des Américains et des Canadiens caucasiens contre les peuples des Premières Nations d’Amérique du Nord [...] est une dissimulation intentionnelle ou une indication que ces personnes gardent toujours à l’esprit la noti on que la vie d’une personne des Premières Nations n’a aucune valeur. » -

Extrait de l’épilogue, Daniel Paul

Première traduction en français du célèbre livre de Daniel Paul, We Were Not The Savages (Fernwood Publishing). Paru pour la première fois en 1993, ce premier livre d’historiographie autochtone en est à sa 3e édition, et incorpore les recherches continues de l’auteur. Il montre clairement que les horreurs de l’histoire continuent de hanter les Premières Nations aujourd’hui... mais aussi tous.tes les Canadien.nes.

 

Acheter ce livre

Jean-François Cyr

Leonard Paul

L'artiste Mi'kmaq Leonard Paul est né à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en 1953. En 1974, il est diplômé d'un baccalauréat de Beaux-arts du Nova Scotia College of Art and Design. En 1991, il a obtenu un baccalauréat d'Histoire de l'art de l’Acadia University. Leonard Paul considère l’art comme une forme de thérapie et a par la suite effectué un certificat en art thérapie. 

Depuis 1994, Leonard Paul est propriétaire et président de Fox Trail Editions Inc. et gère sa propre galerie d'art. De 1980 à 1991, il a fait partie du comité national de Premières Nations intitulé Société des Artistes Canadiens d’Ascendance Autochtone (Society of Canadian Artists of Native Ancestry, SCANA).  

Son travail artistique touché de nombreuses figures notables: en 1982, Sa majesté la Princesse Anne de Grande-Bretagne, a inauguré une exposition de son travail à la Norman Mackenzie Art Gallery à Regina, dans la Saskatchewan. Le Gouverneur Général du Canada, Edward Schreyer, a participé à l’exposition collective de Leonard Paul à Ottawa à trois différentes occasions. En 1983, l’ambassadeur canadien aux Nations Unies, Gérard Pelletier, a inauguré une exposition internationale, dans laquelle figuraient des œuvres de Leonard Paul, aux Nations Unies à New-York 

Un des journalistes les plus éminents du Canada, Harry Bruce, a écrit un article de photo-documentaire au sujet de la carrière de Leonard Paul pour le Atlantic Salmon Journal, un magazine à portée internationale.  

En 1991, Leonard Paul a été sélectionné comme l'un des artistes principaux d’un film intitulé Kwa’nute, produit par l’Office national du film.  En 1993, le travail de Leonard Paul a été reconnu par le plus bel honneur des arts visuels en recevant la prestigieuse médaille du Gouverneur Général du Canada, présentée par Raymond Hnatysghyn, le représentant de Sa Majesté. 

Plus récemment, Leonard Paul ainsi que la chanteuse Buffy Sainte-Marie, ont unis leurs forces à celles de l’auteur de renomDavid Bouchardpour réaliser un livre pour enfants intitulé Nuits de Powwow 

En septembre 2013, Paul a illustré Pisim Finds Her Miskanow, un livre extrêmement important pour les Cree et la province du Manitoba, publié par High Water Press et Portage and Main Press. 

Leonard Paul peint en hyperréalisme, particulièrement dans un style baroque. Ayant travaillé pendant plus de 35 ans en tant qu’aquarelliste professionnel, il a depuis changé son médium pour l’huile, après plusieurs voyages effectués en Europe passés à étudier les maitres du baroque tels que Vermeer et Aelst 

La province de la Nouvelle-Écosse a commandé à Leonard Paul un panneau d’affichage qui représente le mieux la culture Mi’kmaq. Le panneau est le premier panneau non-publicitaire que l’on peut voir en entrant dans la province. Ce projet était un grand honneur pour Leonard Paul. 

Leonard Paul se considère chanceux d’être Mi’kmaq. Il a grandi dans une société dominante, dans un milieu très artistique, où il a trouvé pléthores d’opportunités artistiques. Leonard Paul a eu une enfance heureuse et n’a jamais manqué un jour d’école, et son père l’emmenait souvent en nature ou pêcher.  

Leonard Paul descend d’une ligne de grands Chefs qui ont joué un rôle majeur dans la formation de la communauté Mi’kmaq d’aujourd’hui.  

 Consultez son site web ici: https://www.leonardpaul.com/about.html

Daniel N. Paul

Daniel N. Paul est né en 1938 dans une petite cabane en bois rond de la réserve de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse, le douzième de quatorze frères et soeurs. Il réside aujourd’hui à Halifax. M. Paul est un ardent défenseur des droits de l’homme, un activiste engagé, un auteur, conférencier et journaliste indépendant. Il est également juge de paix pour la province de la Nouvelle-Écosse, commissaire à la Commission d’examen de la police. Il a siégé sur la Commission provinciale des droits de l’homme, et il a fait partie du groupe de travail du ministère de la Justice pour la restructuration de la Cour de Justice de Nouvelle-Écosse. Parmi de nombreux honneurs, on lui a remis un doctorat honorifique en Lettres de l’Université Sainte-Anne. Il a également reçu l’Ordre du Canada et l’Ordre de la Nouvelle-Écosse.

De 1971 à 1986, M. Paul a travaillé au ministère des Affaires indiennes - les cinq dernières à titre de surintendant de district des réserves et des fiducies, pour le district de Nouvelle-Écosse. En 1986, il a accepté le poste de directeur général fondateur de ce qui est devenu aujourd’hui la Confederacy of Mainland Mi’kmaq (CMM). Après avoir mis sur pied un des conseils tribaux les mieux organisés du pays, il s’est retiré en 1994.

Pour davantage de renseignements personnels, rendez-vous sur :
http://www.danielnpaul.com/DanielNPaul-Resume.html