Des livres pour la Saint-Valentin

9 février 2015

La Saint-Valentin approche! L’équipe du RECF ne prétend pas distribuer d’elixirs d’amour, ni même de receler des formules magiques pour ensorceler le cœur de l’être aimé…

Cependant parmi les pages de certains ouvrages de notre littérature franco-canadienne, on peut trouver parfois de belles intrigues d’amour; ou même découvrir dans un recueil de poésie une combinaison de mots aussi puissante que la flèche d’un Cupidon…

Alors pour l’Amour et l’amour du livre, voici quelques propositions qui feront peut-être déployer votre imagination…

De l’Amour et de l’Histoire

Au cœur de ces romans historiques, des relations amoureuses….

La mémoire des sources, de Lise Bédard est la suite du roman historique La rose des sources. L’histoire d’amour se poursuit entre Rosie et Michael, au cœur d’évènements historiques marquants du 20ème siècle, tels que la Grande Guerre ou le naufrage du Titanic.

L’amour en temps de guerre, voilà de quoi fait état Daniel Marchildon dans Le Sortilège de Louisbourg, publié aux Éditions David. En 1749, la forteresse de Louisbourg est reprise par les Français des mains des Anglais. Au cœur des luttes de pouvoir et des violences militaires, une passion s’éveille entre deux jeunes gens; l’un soldat fraîchement débarqué pour rétablir l’ordre dans la forteresse, et l’autre issue d’une famille française ayant échappée à l’expulsion.

 

 

Poésie : mots de cœur

L’Amour est un thème récurrent dans la poésie. Dans la célébration ou l’apitoiement, le lyrisme de la poésie peut nous faire frissonner par son érotisme, nous percuter par son étonnante justesse et son incroyable lucidité. Certes, Amour rime souvent avec douleur; mais la manière dont la poésie saisit la force de ce sentiment vaut à elle-seule la lecture… Et égaie notre quotidien, (r)allume nos passions!

 

D’ici, d’Éric Cormier est un recueil de courts poèmes adresses à la femme aimée, absente. Tantôt aspirant de tout son être vers elle, tantôt s’étonnant de l’absurde solitude, le poète nous livre un trésor de vers, mots simples qui ensemble atteignent le cœur sans détour.

« Nous referons des pyramides / rondes cette fois »

L’écriture de Cœurs nomades de Sarah Marylou Brideau se fait sensuelle et franche. Parsemée de moments fragiles des plus lumineux, elle oscille entre le français et l’anglais, et est tantôt ponctuée d’espagnol. La rencontre des langues ressemble parfois à celle de deux corps étrangers, parfois elle offre un portrait intime de la narratrice elle-même.

« un ciel saupoudré de constellations / de ta rousseur lunaire »

 

 

Pour les amoureux des romans…

Histoires d’amours, naissantes, résistantes… Les romans vous feront vibrer chacun à leur manière.

 

l’ange de Jean Chicoine, publié aux Éditions du Blé termine la trilogie du Village Osborne, quartier populaire et flyé près du centre-ville de Winnipeg (les galaxies nos voisines et la forêt du langage). Dans « cette érotofiction » rédigée dans un style expérimental et passionnant, le narrateur découvre l’amour en une jeune femme à la fois simple et singulière, l’ange.

La femme du capitaine, de Beth Powning, traduit par Sonya Milaborza aux Éditions Perce-Neige, a rencontré un vif succès auprès du public anglophone. En 1860, Azuba, convainc son mari de l’accueillir, elle et leur enfant de trois ans, sur le bateau dont il est capitaine. Devant lutter pour trouver un équilibre entre sa soif de découvrir les magnifiques lieux qui l’entourent et la patience et l’introspection nécessaire pour sauver son mariage et élever sa famille, Azuba  devra faire face à son destin de femme de capitaine, armée seulement de sa ténacité et de son courage sans bornes.