« Les papillons des Prairies » de Simone Hébert Allard :

Le guide des papillons

24 février 2021
Nouveauté de la semaine
Partagez

Les papillons des Prairies : espèces du Manitoba et de la Saskatchewan
de Simone Hébert Allard
Le guide des papillons

 

Chaque semaine, le Regroupement vous présente
une nouveauté franco-canadienne

 

Les papillons sont d’adorables petites bestioles qui fascinent tant les enfants que quiconque possède un intérêt pour le monde des insectes. Quoi de plus intrigant que le fait que des créatures répugnantes comme les chenilles puissent devenir d’aussi beaux spécimens, du moins pour la plupart d’entre elles? Les papillons observables au Canada diffèrent d’une région à l’autre. Les Éditions des Plaines ont décidé de publier à ce sujet une série d’ouvrages de référence adressés aux enfants. Les papillons des Prairies : espèces du Manitoba et de la Saskatchewan est donc le premier de cette série pancanadienne écrite par Simone Hébert-Allard et illustrée par Janet La France.

Cette série de livres sur les papillons est le résultat d’une commande des Éditions des Plaines faite à Simone Hébert Allard à la suite de la publication, en 2013, de son ouvrage Manitoba Butterflies : A Field Guide. Les Éditions des Plaines voulaient rendre accessibles aux enfants issus des communautés francophones du Manitoba et de la Saskatchewan les renseignements contenus dans cette œuvre d’abord adressée au grand public. L’autrice explique : Ce n’est ni un roman ni un livre jeunesse, c’est un guide. Donc, nous avons un peu adapté le langage pour les enfants, mais ça reste un guide qui peut être pris au sérieux pour les informations scientifiques qu’il contient. C’est un livre très instructif.

Dans cet ouvrage, nous retrouvons les trente-quatre espèces de papillons recensées dans les Prairies canadiennes. Parmi celles-ci, dix-huit ont été illustrées par Janet La France avec des dessins humoristiques en lien avec certains de leurs comportements respectifs. Par exemple, en première de couverture du livre figure un papillon portant des verres fumés et prenant un bain de soleil. Cette illustration comique représente la petite vanesse, un des premiers papillons à sortir au printemps. Vu qu’un papillon ne peut pas voler si la température de son corps n’a pas atteint au moins 13 °C, la petite vanesse a pris l’habitude de se [faire] bronzer!

Ce n’est ni un roman ni un livre jeunesse, c’est un guide. Donc, nous avons un peu adapté le langage pour les enfants, mais ça reste un guide qui peut être pris au sérieux pour les informations scientifiques qu’il contient. C’est un livre très instructif.

– Simone Hébert-Allard

 

Les chenilles, puis les papillons

La passion d’Hébert Allard pour les papillons ne date pas d’hier. Petite, déjà, elle était puissamment intriguée par ces insectes. Enfant, c’était les chenilles, puis ce fut les papillons. Quand je suis devenue adulte et que mes enfants sont devenus plus âgés, j’ai commencé à élever des papillons monarques. C’est à ce moment-là qu’elle a commencé à s’intéresser davantage à l’alimentation et à l’habitat du papillon. J’ai vraiment commencé d’une manière spontanée à fouiller le sujet. En faisant mes recherches, j’ai commencé à me dire que les enfants pourraient [aussi] faire cela. Surtout que l’éditeur de mon guide pour les adultes m’a dit que son enfant s’intéressait aux papillons. L’idée d’un guide sur les papillons à l’usage des enfants a alors germé dans l’esprit de l’autrice. Elle travaille même présentement à la création d’un jardin des papillons aux environs de Saint-Georges, au Manitoba.

Les connaître pour mieux les protéger

À travers le livre Les papillons des Prairies et ceux qui paraîtront dans la même série, l’autrice cherche à faire connaître diverses espèces d’insectes ailés présentes sur le territoire canadien. De cette manière, elle espère éduquer, mais aussi transmettre aux enfants ainsi qu’à leurs parents l’importance de la flore sur le territoire – une flore qui se fait rare dans la plupart des grandes villes nord-américaines. En effet, l’habitat des papillons est en perte de terrain constante autour des agglomérations urbaines. Ce n’est pas tant que les espèces de papillons disparaissent; c’est plutôt la destruction de leur habitat qui fait chuter les populations de papillons. L’autrice fait remarquer qu’avant, les fossés sur le bord des routes étaient laissés en friche, mais maintenant ces endroits propices aux papillons sont rasés. Ça me fâche chaque fois que je vois cela! Ce n’est pas juste des hautes herbes que l’on tond, ce sont des habitats. Les papillons ont besoin de ces écosystèmes pour survivre et se reproduire. En prenant conscience de notre environnement, nous serons plus en mesure de le protéger.

Les papillons des Prairies : espèces du Manitoba et de la Saskatchewan de Simone Hébert Allard est publié aux Éditions des Plaines en format papier.

Julien Charette
24 février 2021