«L’ennemi que je connais» de Martin Pître :

Un Camus à l’acadienne

31 janvier 2022
Actualité
Partagez

Chaque semaine, le Regroupement vous présente
une nouveauté franco-canadienne

 

L’ennemi que je connais
de Martin Pître :
un Camus à l’acadienne

 

Dans un village ouvrier fictif, un jeune homme, qui passe son temps à écouter de la musique pour tuer l’ennui, décide de travailler avec ses amis à la scierie locale. Le « moulin à bois » sera le théâtre d’une grève qui ébranlera la vie de toute cette communauté dépendante de l’industrie forestière. Avec cette lecture, suivez le narrateur au cœur d’un poignant conflit de travail. L’ennemi que je connais est une réédition du roman de Martin Pître paru en 1995 aux Éditions Perce-Neige, trois ans avant la mort de son auteur.

À l’occasion de leur quarantième anniversaire, les Éditions Perce-Neige ont décidé de remettre en valeur des titres de leur catalogue et de promouvoir la diversité de leurs collections. La réédition de ce roman de Martin Pître (qui est décédé en 1998) s’insère dans cette démarche de revalorisation. La chronique radiophonique de Kevin Lambert du 3 décembre 2020 à l’émission « Plus on est de fous, plus on lit » a été comme l’étincelle [qui a tout déclenché], rappelle l’écrivain acadien Gabriel Robichaud, à qui nous avons parlé. Cela [fait prendre conscience de l’importance de cet auteur disparu], et on se dit : « OK, il faut faire quelque chose, puisque si ce livre-là, un peu perdu, [il sort du lot], alors, rééditons-le ! »

Auteur du roman culte Acadie Road, Robichaud a prêté sa voix à la version audio de L’ennemi que je connais et a eu un véritable coup de foudre littéraire pour cette œuvre. Avoir la chance d’en être la voix dans le livre audio, c’est vraiment un honneur, puisque c’est un livre que j’adore. Selon lui, L’ennemi que je connais est sans doute une des meilleures œuvres écrites en Acadie à ce jour. J’avais l’impression d’avoir mis la main sur une mine d’or insoupçonnée. Je me souviens d’avoir fini le livre en me disant : « Pourquoi je n’ai pas lu ça avant ? »

Une intemporalité thématique

Tout au long du roman, jamais Martin Pître ne dévoile les noms des lieux où se déroule son récit. La réalité qu’il décrit pourrait renvoyer tant à Robertville, dans la région de la baie des Chaleurs, d’où est originaire Martin, qu’à ailleurs au Canada ou même en France.

L’ennemi que je connais explore les conséquences d’une grève ouvrière sur la population d’un village où tout tourne autour du travail à l’usine. On y traite de la fraternité qui unit les personnages principaux aux gens de cette communauté, au fil des petites et grandes tragédies. La difficulté de vivre son homosexualité dans un univers ouvrier est également au cœur de ce roman de Pître. À travers tout ça, il est question d’une homosexualité refoulée par la peur du jugement, explique Robichaud.

Ce sont des thématiques encore très présentes aujourd’hui, ce qui donne l’impression que le livre vient tout juste de paraître, bien que l’œuvre originale ait été publiée en 1995. À part quelques écarts technologiques, j’ai l’impression que ça aurait pu avoir été écrit hier, remarque Robichaud. C’est donc dire que l’on a affaire à un roman intemporel.

Un Camus acadien

Le sujet dont on traite ici est assez dramatique dans son ensemble, malgré les touches humoristiques qui ponctuent l’ouvrage. Ce n’est pas un roman [des plus léger. On y] explore tous les paradoxes avec beaucoup d’empathie, malgré tout.

Malgré le ton par endroits grinçant, l’écriture est d’une simplicité étonnante. On passe de l’humour à l’amour [et à l’amertume], parfois dans l’espace d’une phrase. Martin Pître avait une façon bien à lui de jouer avec la langue, rendant son univers très riche et en même temps très accessible. C’est simple, à un point tel que c’est compliqué à reproduire. Ce style dépouillé de Pître rappelle vaguement celui d’Albert Camus, renchérit Gabriel Robichaud en guise, naturellement, de compliment. C’est comme si Albert Camus avait décidé de parler de Bathurst!

La réédition du roman L’ennemi que je connais de Martin Pître est parue aux Éditions Perce-Neige aux format papier, numérique et audio.

Julien Charrette
31 janvier 2022