Hélène Harbec, récipiendaire du Prix quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie!

5 octobre 2018

Nous tenons à féliciter Hélène Harbec, lauréate du Prix quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie, qui couronne tous les cinq ans l’ensemble de l’oeuvre d’un auteur francophone se réclamant de l’identité acadienne. C’est lors de la cérémonie de remise des Prix Antonine-Maillet-Acadie Vie, dans le cadre Salon du livre de la Péninsule acadienne, que l’auteure a reçu cette distinction, accompagnée d’une bourse de 5 000 $, d’une médaille de bronze gravée et d’un certificat.

Harbec, Helene_2011

Le jury n’avait que de bons mots au sujet de la récipiendaire:

Dès son arrivée à Moncton en 1970, Hélène Harbec a vite adopté l’Acadie. De même, l’Acadie a tôt fait d’adopter Hélène Harbec. Les débuts littéraires de la romancière et poète se feront en collaboration avec une autre géante de la littérature acadienne, France Daigle. Et depuis L’été avant la mort, publié en 1986, Harbec aura fait paraître cinq recueils de poésie et deux romans en plus du touchant récit intitulé Chambre 503.

Au fil de ses publications, Harbec deviendra l’une des plus imposantes figures de l’écriture féminine en Acadie. Ses textes évolueront entre l’espace du dedans et celui du dehors, entre l’éthéré et le brut, entre les écrans de brume du monde adulte et la limpidité de celui de l’enfance. En effet, chez Harbec, dans la poésie comme dans le roman, l’expérience profondément humaine se révèle dans sa plus parfaite énonciation par la voix de l’enfant. Ces innocentes interventions, tantôt dans la chute d’un poème, tantôt au sein d’une dense séquence narrative, rappelle au lecteur qu’il existe des lieux de parole pure, d’absolu.

Dans l’écriture d’Harbec, il y a la vie et le temps qui s’écoule, il y a les légèretés du quotidien et la lourdeur de la mort. Au cœur de tout cela, il y a l’amour et les parfums d’un jardin. Car Harbec aura finement cultivé l’évocation, les mots et leur puissance. Cette bouleversante sensibilité jumelée à un souffle poétique remarquable lui aura valu plusieurs reconnaissances littéraires, dont deux prix annuels Antonine-Maillet-Acadie-Vie, l’un pour le recueil Va en 2002 et l’autre en 2014 pour L’enroulement des iris. Hélène Harbec a aussi reçu le prestigieux Prix Champlain en 2010 pour Chambre 503. Ce même récit lui a également valu le titre de finaliste au Prix des lecteurs de Radio-Canada et au Prix Émile-Ollivier.

Le jury croit qu’il est grand temps de souligner la très grande qualité de l’œuvre d’Hélène Harbec et son formidable apport à la littérature acadienne. Il y a de ces écrivains qui savent condenser si adroitement l’humanité dans les plus habiles manifestations de littérarité… Hélène Harbec est de ceux-là. Pour ces raisons et bien d’autres encore, Hélène Harbec reçoit ce soir le Prix quinquennal 2018 Antonine-Maillet-Acadie-Vie.

Rappelons que le Prix annuel Antonine-Maillet-Acadie Vie 2018 a été décerné à Sébastien Bérubé pour son recueil de poésie, Là où les chemins de terre finissent. Lisez le communiqué ici.

Pour en savoir plus sur les Prix Antonine-Maillet-Acadie Vie, visitez son site Web.

Le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC) réunit dix-sept maisons d’édition francophones du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan qui mènent ensemble des actions de promotion et de commercialisation au Québec, au Canada et sur les marchés étrangers. Le Regroupement fait également front commun sur le plan de la représentation politique et du développement professionnel de ses membres.


Pour plus d’informations:

Carolan Morin
Responsable des communications
communications@refc.ca
1 888 320-8070 (sans frais au Canada) ou 613 562-4507 (poste 278)
www.refc.ca
Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter