Février : Mois de l’Histoire des Noirs

28 janvier 2013

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, le RECF en profite pour vous présenter quelques livres qui traitent des communautés noires.

On estime que plus de 60 millions d’Africains ont été arrachés à leur famille, leur culture, leur religion pour devenir des esclaves. Victimes de préjugés et de violence, l’histoire des Noirs se résume en un dur combat mené avec force, détermination et courage. Bien trop souvent oubliés, découvrez des personnages fascinants et les évènements marquants de cette période et comment ils ont contribué à façonner l’histoire et la culture du Canada.
Ce premier roman de Carlos Taveira, qui fait quelques percées vers des mystères inexpliquables, s’inspire du premier noir au Canada, Mateus da Costa.
Le recueil de poésie Yennenga clôt la trilogie africaine de Angèle Bassolé-Ouédraogo commencée avec Sahéliennes en 2006 et poursuivie avec Les Porteuses d’Afrique en 2007. Il s’agit d’un poème-prière à Dieu pour veiller sur les femmes de l’Afrique.
Le plancher se dérobe est l’histoire d’Awa, avocate de formation, récemment immigrée au Canada et originaire du Cameroun, qui prend conscience que son appartenance à ce nouvel environnement est loin d’être une évidence. Elle se trouve confrontée à ses valeurs et apprend alors à se connaître elle-même. Un deuxième roman signé Guy Armel Bayegnak.

Alors que Zamba reçoit, finalement, les documents lui permettant d’entrer au Canada comme immigrant reçu, il apprend que sa belle, Assia, est enceinte. Il part avant elle avec l’espoir de se retrouver en sol canadien mais Assia décède avant de pouvoir venir le rejoindre. Profondément affecté, Zamba s’accrochera dès lors à une mission : l’éducation de son fils Manéno.

Au fil des ans, et grâce à l’investissement généreux et soutenu des membres de la famille élargie, tant au Canada qu’au Kenya, une oeuvre humanitaire prend forme. La solidarité de « la tribu de Sangwa » établie sur deux continents contribuera à relever les défis associés à ce projet d’envergure.

Un roman de Melchior Mbonimpa.

Pars, Ntangu ! offre le portrait saisissant d’une Afrique complexe et sismique, où le débordement des camps de réfugiés et la prolifération des enfants-soldats contrastent avec l’indifférence croissante des pays du Nord et le cynisme ou la bureaucratie des relations internationales. Un premier roman d’Aurélie Resch
C’est au cœur de l’Afrique de l’Ouest, soit au Sénégal ou au Mali, que se nouent et se dénouent les trames de vie évoquées dans les 15 nouvelles de ce recueil de Lise Gaboury-Diallo.
Dans cette suite de Marraine, Jo’no, un adolescent dont la vie s’est jusqu’ici partagée entre Haïti et la République Dominicaine, connaît la lourdeur des responsabilités, les déchirements, les deuils, la misère, mais aussi la puissance de l’entraide. Pour le tirer de la délinquance, sa mère fait appel à Normande, qui l’accueille à Kapuskasing, dans le nord de l’Ontario. Un roman d’Hélène Koscielniak.

Pour une liste de suggestions pédagogiques et des liens utiles visitez le site web du Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques.