Des idées de lecture pour le long congé!

18 décembre 2019

Au nombre de livres que les seize éditeurs membres du Regroupement des éditeurs franco-canadiens publient chaque année, même l’équipe du bureau du REFC manque de temps pour tout lire. Qu’à cela ne tienne, le congé des Fêtes arrive à grands pas, et les employés ont déjà préparé leur pile de lecture sur leur table de chevet pour cette période de repos bien mérité. Vous vous demandez aussi quoi lire durant vos journées de congé? Suivez les guides!

Le choix d’Hugo Thivierge, agent de développement

Le baiser de Nanabush

Durant le congé, Hugo a choisi de lire Le baiser de Nanabush, de Drew Hayden Taylor, traduit par Eva Lavergne aux Éditions Prise de parole. Cette histoire rocambolesque se déroulant dans une réserve autochtone utilise un personnage de la mythologie Anishnabe : le Nanabush, aussi appelé Trickster, Filou, Glooscap, Coyote ou même Wisakedjak selon la nation autochtone. Représentant à la fois le bon et le mauvais, ce personnage légendaire se met fréquemment les pieds dans les plats, notamment lorsqu’il tentera de séduire la Cheffe du village, qui est aussi la mère de Virgil, qui lui, ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de cet étranger dans la communauté.

Il me tarde de lire ce roman, cette « magistrale mythologicomédie », raconte Hugo, qui croit que le grand talent de conteur de l’auteur et son humour en font certainement une histoire jubilatoire. En effet, avec une dose de magie, un groupe de ratons laveurs qui souhaite se venger, une grande imagination et un grand sens de la narration, ce roman de 515 pages est certainement un bon choix pour vous divertir durant le long congé!

Le choix d’Alice Côté Dupuis, chargée de projets

AmericanDream.ca

En tant que grande amatrice de théâtre, Alice prévoit consacrer une partie de ses vacances à la lecture de l’imposante fresque familiale imaginée par Claude Guilmain dans AmericanDream.ca (Éditions L’Interligne), une pièce de théâtre de 368 pages en trois parties. Passant par l’assassinat de John F. Kennedy en 1963 aux États-Unis, par les attentats du 11 septembre 2001 et par la guerre en Afghanistan, l’œuvre présente une famille au destin surprenant, qui a bien de quoi intriguer.

Posant de plus un regard critique sur la force des mythes et des illusions entretenus – le beau grand rêve américain –, et sur les rêves brisés et l’obstination à tenter de les recoller, la pièce interpelle particulièrement Alice, qui a hâte de s’y plonger!

Le choix de Camylle Gauthier-Trépanier, responsable des communications

La sultane dévoilée

Avant même qu’il ne remporte le Prix Christine-Dumitriu-van-Saanen, Camylle avait choisi de jeter son dévolu sur La sultane dévoilée (Éditions David) de Jean Mohsen Fahmy, puisqu’elle souhaite renouer avec le roman historique. Le destin de Chagaratt el-Dorr, la seule femme de l’Histoire à avoir régné sur un sultanat arabo-musulman, l’intéresse aussi particulièrement puisqu’il s’agit d’un personnage féminin fort, ce que l’on voit encore trop peu souvent, selon elle.

Il est fort à parier qu’elle ne s’ennuiera pas durant cette lecture riche en références historiques et culturelles qui retrace le parcours incroyable d’une femme vendue comme esclave dès l’enfance, mais qui a néanmoins réussi, grâce à son talent, son intelligence, sa beauté, sa finesse et son sens de la stratégie, à grimper les échelons de la vie sociale et à occuper ce poste historique, réservé aux hommes, et qu’elle est la seule femme à avoir occupé, encore à ce jour, depuis la naissance de l’islam.

En manque d’idées de lecture pour vos proches bouquineurs?

Nous avons aussi pensé à vous!

Hugo a l’intention d’offrir Dévorés, de Charles-Étienne Ferland (Éditions L’Interligne) en cadeau à n’importe quel fan de fiction dystopique, puisqu’il en a raffolé et souhaite le faire lire au plus de gens possible!

Alice pense offrir Les premiers pas de l’Acadie 1604-1713 de Caroline St-Louis (Éditions Perce-Neige) à tout amateur d’histoire, puisqu’il s’agit d’une façon ludique et facile d’apprendre des pans méconnus de l’histoire acadienne!

Camylle souhaite offrir Carnet brûlé (du monde qui crie de Marilyne Busque-Dubois (Éditions du Blé), un premier recueil qui mêle un journal de voyage à une réflexion plus vaste sur les relations humaines et qui, croit-elle, plaira à une variété de lecteurs, qu’ils soient ou non amateurs de poésie.

Frédéric, directeur général, compte offrir en cadeau Valérie de Suzan Payne (Éditions Perce-Neige) en cadeau à son père, qui a dévoré le premier tome, Annabelle, et qui est avide de connaître la suite de cette trilogie!

Suggestions de Noël

L’équipe du Regroupement des éditeurs franco-canadiens vous souhaite un joyeux temps des Fêtes et de belles découvertes littéraires!