Choix de l’équipe : 3 livres à lire selon Koultoumy Diallo

17 juin 2020

Koultoumy Diallo

Koultoumy Diallo,
chargée de projets du Regroupement,
vous présente ses coups de cœur

 

Pour vous accompagner dans la saison estivale, l’équipe du Regroupement des éditeurs franco-canadiens vous propose des suggestions de lecture. Cette semaine, Koultoumy Diallo, notre chargée de projets, s’est livré à l’exercice et vous présente ses trois coups de cœur littéraires.

 

Farida de Monia Mazigh (Éditions David, 2020)

FaridaCette ode à la femme tunisienne luttant pour ses droits et contre le patriarcat a tout de suite plu à Koultoumy. Le parcours de la jeune Leila en tant qu’étudiante et immigrante lui a rappelé sa propre expérience de vie. Comme Koultoumy est originaire de la Guinée, pays où le patriarcat occupe toujours une place importante dans la culture locale, la manière dont Monia Mazigh aborde le thème de la féminité dans un contexte patriarcal, la solidarité entre femmes et les difficultés d’adaptation à une nouvelle culture l’a séduite. On y découvre en effet une facette méconnue du patriarcat, où les hommes éduqués n’ont pas droit à la parole. C’est entre autres cet aspect qui a incité Koultoumy à lire le roman. Par exemple, voir que le personnage du frère de Farida devait garder le silence sans avoir la possibilité de venir en aide à son père… Pour Koultoumy, ce roman montre les effets néfastes du patriarcat.

Sur le plan personnel, Farida fait partie des premiers romans franco-canadiens qu’ait lus Koultoumy Diallo. Au même titre que les romans de Blaise Ndala, l’écriture de Monia Mazigh a donné envie à notre chargée de projet de s’imprégner de cette littérature francophone hors Québec. Selon elle, il faut absolument lire ce livre, car il expose d’une belle façon la rencontre entre deux cultures.


 

L’accoucheuse de Scots BayL’accoucheuse de Scots Bay d’Ami McKay, traduit par Sonya Malaborza (Éditions Prise de parole, 2020)

Cette traduction du roman à succès The Birth House d’Ami McKay met en scène la rencontre entre la tradition et la modernité, le combat entre une sage-femme et un médecin. Les traditions et la modernité se côtoient dans la culture africaine aujourd’hui, comme ce fut le cas au Canada lors du dernier siècle. Koultoumy a fait de L’accoucheuse de Scots Bay un de ses coups de cœur parce qu’il lui rappelle, jusqu’à un certain point, son pays d’origine. Le roman lui a aussi permis de découvrir un pan de l’histoire de la Nouvelle-Écosse. Même si l’histoire se déroule au début du XXe siècle, il y est question d’avortement et de violence conjugale, deux sujets toujours d’actualité de nos jours. Elle invite les féministes et tous ceux qui s’intéressent à la cause féminine à lire ce roman.


 

La rencontre du maîtreLa rencontre du maître de Roger Bouchard (Éditions L’Interligne, 2020)

Ce roman mêle tout en douceur le métier d’apiculteur, l’enseignement d’un maître et la méditation. Koultoumy Diallo a fait de La rencontre du maître son coup de cœur pour l’été 2020. Pour elle, Roger Bouchard a su définir avec justesse les notions d’amour et de bonheur. De plus, le roman aborde la fabrication du miel. La mangeuse de miel qu’est Koultoumy fut comblée par les passages sur les abeilles, les ruches et le processus de production du miel. Les abeilles sont des insectes fascinants ! Apprendre à les connaître demeure essentiel à notre survie sur cette planète. En parler dans un roman ne peut qu’être bénéfique pour ces petites bestioles aux rayures jaunes et noires.

Notre chargée de projets a surtout été charmée par les passages sur la méditation. Ce roman se veut effectivement un hommage aux bienfaits de la méditation, un périple initiatique au fond de l’âme. Les lecteurs y plongeront dans la transmission du savoir entre un vieil homme et un jeune homme.

Julien Charette
17 juin 2020