Actualité

Rue des rêves brisés
20 novembre 2019

« Rue des rêves brisés » de Guy Bélizaire : Entre les deux mon cœur balance

Observant chez ses enfants le tiraillement entre les valeurs et les enseignements transmis par les parents, et ceux du monde extérieur, l’auteur d’origine haïtienne Guy Bélizaire a décidé de se pencher sur la question dans Rue des rêves brisés, son nouveau roman sur l’adolescence, l’identité et l’héritage, paru aux Éditions L’Interligne.

Lire la suite >


Mes conversations avec Claude
13 novembre 2019

« Mes conversations avec Claude » de Robert Major : Rencontre entre deux univers

L’auteur et professeur d’université Robert Major a entretenu durant plus de 40 ans une relation de voisinage, puis d’amitié avec Claude, un homme des bois de peu de mots, mais qu’il considérait néanmoins comme un sage.

Lire la suite >


Le baiser de Nanabush
6 novembre 2019

« Le baiser de Nanabush » de Drew Hayden Taylor : S’amuser à revisiter le passé

Alors qu’il vient tout juste de lancer son 33e livre en carrière en anglais, l’auteur de romans et de théâtre voit son troisième roman, Motorcycles and Sweetgrass (2010, Knopf Canada), être traduit et édité en français par les Éditions Prise de parole sous le titre Le baiser de Nanabush, et il ne pouvait y avoir meilleur livre pour transmettre sa vision!

Lire la suite >


Joelle_photo une
30 octobre 2019

« Joëlle » de Suzan Payne : Un tueur si proche

Après avoir présenté le crime dans le premier tome, Annabelle, et avoir donné davantage d’indices sur la personne ayant commis ce crime dans le second, Valérie, l’autrice Suzan Payne boucle la boucle avec Joëlle, le dernier titre de sa trilogie publiée aux Éditions Perce-Neige.

Lire la suite >


Carnets brûlé
23 octobre 2019

«Carnet brûlé (du monde qui crie)» de Marilyne Busque-Dubois : Enjamber les arbres et les mots

La poète Marilyne Busque-Dubois est retournée dans le nord de la Colombie-Britannique afin de cueillir des morilles de feu. Mais cette fois, elle avait planifié le coup : elle savait déjà que ce milieu hostile et isolé avait le potentiel d’éveiller des sensations très intenses et qu’il s’agirait d’un terreau fertile pour l’écriture de poésie.

Lire la suite >