«Pourquoi pas?» de Mylène Viens: Rien n’est impossible!

17 octobre 2018

Chaque semaine, le Regroupement vous présente
une nouveauté franco-canadienne

Pourquoi pas? de Mylène Viens 

Pourquoi pas?

Rien n’est impossible!

Comme on dit qu’écrire a des effets thérapeutiques qui permettent d’une certaine façon de se guérir, Mylène Viens, à 18 ans, s’est mise à écrire pour elle-même, dans une certaine naïveté, parce qu’elle avait une histoire à extérioriser. C’est donc en se basant sur son propre vécu que la jeune auteure a écrit le livre qu’elle aurait aimé lire en tant qu’adolescente. Plutôt que d’être reconnue comme étant atteinte de dystrophie musculaire et se déplaçant en fauteuil roulant, Mylène Viens est dorénavant une auteure : Pourquoi pas? est son premier roman pour adolescents publié dans la collection 14/18 des Éditions David.

Je ne veux pas m’identifier à une personne parce qu’elle est en fauteuil roulant comme moi, je veux m’identifier à elle pour ce qu’elle ressent ou parce que ce qu’elle vit me touche, explique d’emblée la jeune auteure, déterminée à ne pas se définir par son fauteuil roulant. C’est la raison qui l’a poussée à écrire un roman avec un personnage fort et qui sert à faire tomber les tabous et les préjugés véhiculés par les médias et contenus télévisuels ou cinématographiques. Tout ce qu’on voit à la télévision avec des personnages en chaise roulante, c’est qu’ils font pitié, que c’est triste. Moi je voulais montrer que c’est vrai qu’on n’a pas la même réalité, mais qu’il faut en revenir : dans le fond, on est les mêmes, avec les mêmes désirs et les mêmes besoins.

Évidemment, la condition de son alter ego, Myriam, n’est pas qu’accessoire, mais presque : l’objectif est de montrer qu’on ne devrait pas voir de différence entre les gens, qu’ils soient en fauteuil roulant ou pas. Myriam est comme moi, elle a la dystrophie musculaire, donc elle se déplace en fauteuil roulant motorisé et elle a besoin d’aide pour manger, pour aller aux toilettes, bref, pour presque tout, et pour moi, c’est naturel parce que c’est ma condition. Mais j’ai tenté de faire en sorte que ça ne change pas la perspective du lecteur; qu’il réalise qu’elle est comme tout le monde, c’est juste qu’à un moment donné, au lieu de monter dans l’autobus, elle engage sa chaise roulante sur une plateforme élévatrice, illustre l’auteure.

Finalement, Pourquoi pas? fait référence au fait que rien n’est impossible pour Myriam, qui part en roadtrip avec une amie-accompagnatrice, Elizabeth, et un chauffeur, Mike, en direction du Vieux-Québec et du fleuve, et qui vont poursuivre la route jusqu’à Rimouski. Entre un bris mécanique et un étonnant saut en parapente, c’est néanmoins l’amitié, plus forte que tout, qui ressort triomphante du roman. C’est grâce à ces deux personnes que Myriam peut réaliser son rêve de partir en voyage sans ses parents : si eux n’étaient pas là, il n’y en aurait pas d’histoire. Donc à la base du roman, il y a une amitié qui unit tous les personnages; sans amitié, elle ne serait pas là.

Il s’agit donc d’une histoire de roadtrip, avec des amitiés, des aventures, et aussi un peu d’amour. C’est vraiment basé sur ma vie – oui il y a de la fiction, c’est pour ça qu’on dit que c’est une autofiction, mais tous les personnages, je les connais, je les côtoie, je sais qui ils sont. Dans le fond, tous les sentiments, tout le ressenti du personnage, c’est complètement vrai. C’est comme un ramassis de tout mon vécu; parfois, un événement peut être arrivé ailleurs, mais je le ramène dans un autre lieu pour le bien de l’histoire, explique Mylène Viens, qui a certes embelli ou modifié certaines anecdotes, parfois pour mettre de l’avant des bons côtés, parfois pour réinventer des moments « ratés » ou qui auraient dû se passer autrement, mais qui croit que le tout reste vrai et authentique, malgré tout.

Bien que le roman soit destiné aux adolescents, – parce que son personnage est âgé de 17-18 ans et que les lecteurs vivront sensiblement les mêmes choses en même temps qu’elle – l’auteure affirme qu’il n’y a pas d’âge pour les histoires de roadtrip et d’amitié, et c’est essentiellement ça l’histoire, même s’il y a un contexte différent. Le roman est porteur d’espoir, et présente d’ailleurs un beau modèle comme personnage, parce qu’elle ne se prend pas en pitié, et c’était important pour moi qu’il n’y ait pas de chaise roulante sur la page couverture, que ce ne soit pas ça qu’on voit en premier et qui nous attire vers le livre. Si je l’avais lu à l’adolescence, j’aurais vu que c’est plus l’histoire qui est importante que la situation du personnage.

Le roman Pourquoi pas? de Mylène Viens est publié dans la collection 14/18 des Éditions David.

Alice Côté Dupuis
17 octobre 2018