Nouveauté de la semaine

Prendre racine, de Sonya Malaborza

Tout ce qu’on déterre pour mieux s’enraciner

Le titre parle de lui-même. Avec son récit poétique Prendre racine (Prise de parole), Sonya Malaborza entame le processus de trouver un sentiment d’appartenance là où elle ne s’est pas sentie accueillie. Celle qui écrivait jusqu’ici « dans les tiroirs » propose un premier recueil de prose poétique historique et autofictionnel de 187 pages. Un regard féministe audacieux, camouflé par la douceur, sur une Acadie paradoxale.

En savoir plus