Le REFC ajoute sa voix à la demande de la FCFA du Canada sur le Plan d’action pour les langues officielles

5 décembre 2017

Ottawa, le 5 décembre 2017 – Le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC) appuie la demande d’investissement dans le cadre du nouveau plan d’action pour les langues officielles de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada visant un véritable développement des communautés en dynamisant les espaces de vie en français grâce aux arts et à la culture.

La présidente du Regroupement, Marie Cadieux, a renchéri à ce propos: « Les éditeurs franco-canadiens sont convaincus que ce plan d’action, pour être structurant,  doit absolument comporter un volet « arts et culture ». Comment imaginer des communautés de langues officielles fortes, audacieuses et en santé, sans l’apport vital de la culture et de la création? La littérature, les arts de la scène et les arts visuels et médiatiques sont l’oxygène de toute société vigoureuse et fière ».

Plusieurs autres organismes franco-canadiens, dont la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), ont souligné la nécessité d’un engagement plus soutenu auprès des communautés francophones du pays.  « Appuyer le développement de la francophonie canadienne à sa juste hauteur est non seulement une obligation légale et morale, c’est investir dans l’essor d’un pays qui entend se démarquer par sa compétitivité, ainsi que par son identité forte et inclusive », a déclaré Martin Théberge, le président de la FCCF, en écho à la sortie de la FCFA.

La FCFA vient de publier les Faits saillants – analyse des comptes publics – Feuille de route pour les langues officielles résultant d’une analyse des comptes publics montrant que les organismes et institutions francophones en milieu minoritaire n’ont reçu qu’un quart des fonds de la Feuille de route pour les langues officielles 2013-2018, la majeure partie de la somme globale de 1.1 milliard de dollars ayant plutôt été consacrée à des transferts entre gouvernements.

Martin Théberge rappelle que « la création et la production artistique et culturelle sont un moteur d’identité, une condition essentielle à la vitalité des communautés de la francophonie canadienne. Il en va de même pour nos travailleurs culturels, qui présentent nos créations et qui œuvrent sans relâche à l’arrière-scène pour s’assurer d’un lien fort entre l’artiste et la communauté. Il est capital que le prochain plan d’action pour les langues officielles joigne les deux bouts et qu’il souligne à grands traits, l’importance des arts et de la culture vis-à-vis de notre vitalité communautaire », a-t-il conclu.

Nous sommes au terme d’un processus de consultation exhaustif, mené dans l’ouverture et la collaboration par la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Le plan qui émergera de ce processus en dira long sur la vision du Premier ministre Trudeau pour un Canada bilingue. Pour le Regroupement et les organismes culturels pancanadiens, cette vision doit absolument reposer sur des communautés franco-canadiennes fortes et en croissance.

« C’est maintenant qu’il faut agir. Il y a une occasion à saisir, maintenant, pour donner un nouveau souffle aux communautés francophones. Le Premier ministre Trudeau nous a dit durant la campagne électorale de 2015 que nous comptions, c’est le temps de le démontrer », souligne Jean Johnson, président de la FCFA.

Le Regroupement se range aux côtés de la FCFA et des organismes franco-canadiens dans la demande d’un plan d’action pour les langues officielles 2018-2013 qui correspond aux besoins des communautés francophones du Canada.

Le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC) réunit dix-sept maisons d’édition francophones du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan qui mènent ensemble des actions de promotion et de commercialisation au Québec, au Canada et sur les marchés étrangers. Le Regroupement fait également front commun sur le plan de la représentation politique et du développement professionnel de ses membres.

– 30 –

Pour tout renseignement :

Carolan Morin, responsable des communications | communications@refc.ca
1 888 320-8070 (sans frais au Canada) ou 613 562-4507 (poste 278)
Consultez le site Web du REFC

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter
Inscrivez-vous à l’infolettre du Regroupement